Basquiat à Paris

L'Underground chez Vuitton

Basquiat à Paris
Stars Insider

24/10/18 | StarsInsider

LIFESTYLE Basquiat

Jean-Michel Basquiat est à l'honneur à la Fondation Louis Vuitton depuis le 3 octobre. Une centaine d’œuvres de l'artiste new-yorkais y sont exposées jusqu'au 14 janvier 2019. Ces toiles flirtent avec celles de Schiele, un artiste contemporain à Sigmund Freud, maître de l'impressionnisme. Cette exposition est à ne manquer sous aucun prétexte.
 
 
Mouvement Underground.
 
Passionné de peinture, petit, il se rendait très souvent au MoMA. Dans ses peintures on retrouve bien sûr des influences du graffiti, sa première expression. En 1977 et 1980 il tague sur les murs du sud de Manhattan des phrases ironiques et percutantes, signées du pseudonyme SAMO, "Same Oll Shit", qui veut dire "Toujours la même merde". Début des années 80, il tue SAMO et graffe, "SAMO is dead". 
 
Légende de l'art contemporain. 
 
Son obsession pour la peinture grandit! N'ayant pas les moyens de se payer des toiles, il peint sur tout et n'importe quoi. Des portes de bâtiments abandonnés qu'il décroche, des palettes, des morceaux de murs: tout sert de support à la création.
 
Finalement, il est pris sous l'aile de la galeriste Annina Nosei. Elle l'installe au sous-sol de sa galerie et le finance. Ses peintures s'arrachent à prix d'or à New York, mais aussi dans tout le reste du pays et à l'étranger. Son ascension est fulgurante et détonne avec ce qu'il veut renvoyer de lui: un artiste modeste. Il ira même jusqu'à écrire "not for sale" sur ses tableaux, en signe de contestation.
 
Très rapidement il rencontre les plus grands de son époque, comme Andy Warhol, qui marquera sa vie et sa carrière. D'ailleurs la mort de ce dernier en 1987, bouleversera à jamais le jeune artiste en détresse. Jean-Michel Basquiat sombrera dans les méandres de la drogue et succombera à une overdose à l'âge de 27 ans en 1988, quelques mois après son mentor.
 
 
Un artiste dans la tourmente. 
 
Jean-Michel Basquiat est obsédé par le thème du racisme et de la mort. Des thématiques récurrentes dans ses toiles. Il s'est aussi beaucoup inspiré de l'anatomie du corps humain. Jeune garçon, il se fait percuter par une voiture, il restera plusieurs mois à l'hôpital et sa mère lui offrira à l'époque le livre sur l'anatomie du corps humain, "Gray's Anatomy". C'est pourquoi il peint beaucoup de squelettes, de crânes... Érudit, conscient et lucide de ce qui se passe dans le monde, il va faire transparaître l'injustice dans chacune de ses œuvres. 
 
Seul bémol à cette exposition: l'ambiance y est trop lisse pour aller contempler du Basquiat. Il manque des jeux de sons et de lumières qui auraient très bien pu faire écho avec ses toiles toutes en mouvements, colorées et explosives! 
 
Info: 
-Du 3 octobre 2018 au 14 janvier 2019
-Ouvert aujourd'hui de 09:00 à 21:00
Adresse:
8 Avenue du Mahatma Gandhi, 75116 Paris, France
Les tarifs:
Tarif plein 16.00€
Tarif famille 32.00€
Tarif réduit 10.00€
Tarif réduit 5.00€

COMMENTAIRES

Campo obrigatório

Ne loupez rien


les actus les plus chaudes du divertissement: musique, télé, ciné, people!

J´accepte les termes et conditions et l politique de confidentialité.
Je désire recevoir les Offres Exclusives des partenaires (publicité)

Vous pouvez vous désabonner facilement à tout moment
Merci de vous être abonné
Ne loupez rien